Une relation équilibrée

D’évidence, nous sommes tous, tout à la fois : des consommateurs + des usagers + des clients + des citoyens.

Alors, sous la pression d’outils numériques dont nous sommes tous utilisateurs, pour un professionnel de la communication la relation à la « cible » doit nécessairement être pensée à partir de l’individu, en prenant en compte sa dimension plurielle.

schema 3

 

… et laisser derrière nous la relation auto-centrée sur l’émetteur qu’est la marque, productrice de bien ou service, privé ou public. Parce que cette relation descendante est devenue inefficace et contre-productive.

schema1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.